Dubaï, nouvel Eldorado pour les investisseurs ?

Il y a quelques années encore, Dubaï était un coin du proche orient colonisé par l’immense désert d’Arabie.
Personne ne pouvait alors imaginer y contempler un jour le Burj Khalifa ou tout autre monument.
Grâce à la découverte du pétrole, Dubaï et l’ensemble de l’Émirat ont compris que la diversification économique était un bon levier de développement.
Et c’est dans ce contexte que Dubaï deviendra alors l’un des meilleurs endroits où l’on peut investir dans le monde.

Dubaï, plus qu’une ville, une plateforme internationale
Si vous recherchez les meilleures raisons pour lesquelles vous devriez investir à Dubaï, voici une qui ne manquera pas de vous convaincre.
Dubaï est depuis quelques années le 1er hub en termes de passagers internationaux, devant Londres et Hong Kong. En somme, Dubaï occupe une position stratégique sur les routes du commerce régional moyen-orientale, mais aussi international.
Et pour illustrer ce fait, c’est bien à Dubaï que l’OMS a concentré son centre opérationnel et logistique.

Dubaï, une économie en plein succès
Depuis quelques années, le renouveau de Dubaï sur le plan économique est spectaculaire. C’est la deuxième économie des Émirats Arabes Unis après Abu Dhabi avec un PIB de 106 Mds $ en 2017.
Toutefois, le plus grand succès de Dubaï vient du fait que la majeure partie de ses recettes publiques (environ 94 %) viennent de sources non pétrolières. En effet, dans cet émirat une diversification accrue de l’Économie ouvre la voie à de nombreuses opportunités d’investissements.
Du Tourisme aux biens et services en passant par le Luxe, tradez des actions et investissez à Dubaï en toute sécurité.

Dubaï, des avantages fiscaux pour les investisseurs
Pour les investisseurs qui voudraient faire des affaires à Dubaï, l’Émirat apparaît comme un paradis fiscal douillet, quand bien même il s’en défend.
À ce titre donc, c’est l’un des meilleurs endroits pour y immatriculer ses entreprises.
Dubaï se caractérise également par l’application d’une fiscalité très intéressante : on n’y collecte guère d’impôt sur le revenu, d’impôts sur les sociétés, de TVA ou encore de taxe foncière.
En outre, Dubaï a signé avec une cinquantaine de pays une convention de non double-imposition.
Cette convention est particulièrement bénéfique pour les investisseurs étrangers, dont les Français.

L’immobilier à Dubaï
La particularité de Dubaï est que tous types d’investisseurs sont gagnants, que ce soit en quête de d’achat-revente dont la plus-value ne sera pas taxée, toutes les rentes liées à l’immobilier sont exonérées d’impôts.
Fiscalement, la politique de l’Émirat est d’être très généreux avec les investisseurs.

Ce n’est pas le seul avantage à investir dans l’immobilier à Dubaï, la rentabilité y est très attractive, puisque selon le type de bien elle est souvent entre 8 et 12 %. Sans impôt, il faut le rappeler.

Où se cache le loup ?
Force est de constater qu’il n’y en a pas, puisque la gestion locative est également très simple. Une agence peut tout gérer pour vous contre 5 % du montant annuel.
À noter que les lois sont très strictes et elles sont réellement mises en application. En cas de chèque impayé du loyer, le locataire a 48 h pour régulariser la situation, sans quoi il sera expulsé et placé en garde à vue.

Des taudis comme investissement ?
Il en est de même de ce côté-là, aucune mauvaise surprise, les résidences sont toutes de standing, même le moyen de gamme offre des prestations considérées comme du Luxe en Europe. Les résidences ont toutes des piscines, des salles de sports, un service de conciergerie et des terrains de sport ou de jeux.

Des prix exorbitants ?
Contrairement aux idées reçues, les prix sont très abordables, puisque des studios se négocient aujourd’hui autour des 90,000 euros.
Cerise sur le gâteau, il est possible de réserver son bien, de payer une partie pendant les travaux et le reste du montant trois ou quatre ans après la livraison. D’un point de vue comptable, le locataire réglera les mensualités.

Petit plus très appréciés des investisseurs, les loyers sont payés à l’avance en un ou trois chèques, lors de la remise des clefs au début du contrat de location.

Quid d’une résidence secondaire ?
Acheter un appartement à Dubaï pour y passer ses vacances est également une possibilité que beaucoup d’investisseurs décident de choisir. Pendant leur absence, ils peuvent le laisser inoccupé ou utiliser des plateformes tel que Airbnb pour générer quelques revenus. Les prestations et équipements présents ont beaucoup de similitudes avec les prestations offertes par les hôtels, ce qui en fait des lieux de vacances parfaits.

Devenir Résident aux Emirats ?
Il est également possible de devenir résident fiscal aux Emirats, les conditions d’obtention du Visa d’investisseur y étant très simple, notamment de par l’achat d’un bien immobilier de plus de 1 Million de AED (soit près de 250 000€).
Dès lors toutes les démarches administratives sont simples et il est possible de résider plus de 6 mois sur le territoire.

Les perspectives du Marché
Le marché de l’immobilier à Dubaï est actuellement bas, et bien qu’il ne soit pas au niveau de l’après crise des subprimes, en deux ans les prix ont chuté de 25 %, ce qui en fait une aubaine pour tout investisseur.
Comme Warren Buffet le dit  “Soyez craintif quand les autres sont avides. Soyez avide quand les autres sont craintifs.”
À l’approche de l’expo 2020 et des retombées financières qui s’annoncent, les prix ne vont pas rester très longtemps aussi bas…

Dubaï, une ville de rêve
Dubaï table sur son potentiel économique dans de nombreux secteurs.
Toutefois, le tourisme occupe une place très importante dans la stratégie de développement de l’Émirat. Cela se traduit alors par un investissement massif dans ce secteur avec des résultats impressionnants.
Ainsi, un tour à Dubaï est une bonne occasion pour découvrir de nombreuses merveilles du monde contemporain.
L’exemple le plus spectaculaire est sans nul doute le Burj Khalifa, la plus haute tour du monde. Dubaï, c’est aussi une grande capitale mondiale du shopping avec ses mégas centres commerciaux.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com