Les investisseurs s’orientent vers l’Intelligence Artificielle

Une étude dernièrement publiée et s’intéressant aux nouveaux supports d’investissement préconisés par les institutionnels et autres investisseurs professionnels révèle qu’ils plébiscitent largement le secteur de l’Intelligence Artificielle.

71% d’entre eux estiment que l’IA offre l’opportunité d’investissement thématique la plus attrayante sur le long terme.

Une étude réalisée par la société d’analyse indépendante CoreData Research, a dernièrement été menée auprès de 440 investisseurs professionnels en Europe, allant de Cabinets de conseils financiers d’envergure, gestionnaires de patrimoine et Family-Offices.
Les investisseurs interrogés gèrent environ 240 milliards d’euros d’encours sous gestion.

Cette étude révèle un consensus parmi les investisseurs professionnels européens : plus de 7 sur 10 (71 %) estiment que l’IA offre l’opportunité d’investissement thématique la plus attrayante sur le long terme.

Dans la mesure où celle-ci se situe aux premières étapes de son adoption et de sa mise en application, les investisseurs professionnels croient véritablement dans le potentiel de cette technologie qui devrait transformer de manière significative secteurs, services, marché du Travail, habitudes de Consommation et plus largement nos sociétés et habitudes de vie.

Les thèmes étroitement associés à la gestion et à la lutte contre la pandémie de coronavirus ont été les deuxième et troisième opportunités considérées comme les plus attractives sur le long terme.

Dans la mesure où la pandémie compte parmi les premières préoccupations des investisseurs, la course au premier vaccin du coronavirus et l’innovation dans le domaine de la recherche sur ce dernier a fait des biotechnologies la deuxième opportunité d’investissement thématique la plus attrayante aux yeux des investisseurs professionnels interrogés avec 60 % des sondés.

L’évolution vers le télétravail, conséquence de la pandémie, a fait de la cybersécurité la troisième de ces opportunités thématiques en termes d’attractivité (47 %).

Ces résultats renforcent l’idée que cette technologie utilisée par les salariés est plus vulnérable hors du réseau informatique du bureau.
Le coût des violations de données continue d’augmenter, les investisseurs semblent participer à une demande croissante en faveur de la cybersécurité essentielle à la protection du matériel et des logiciels informatiques et des données contre les menaces cybernétiques.

L’intelligence artificielle, les biotechnologies, la cybersécurité et le cloud computing, entre autres secteurs thématiques, pourraient connaître un intérêt significatif au cours des 12 prochains mois.

En effet, plus de 6 investisseurs professionnels interrogés sur 10 (61 % plus précisément) devraient renforcer leurs allocations aux actions thématiques sur cette période.
Le cloud computing est notamment une infrastructure puissante qui permet à ces autres thématiques de croître et de gagner en influence.

L’investissement dans les secteurs thématiques peut s’avérer délicat car il n’existe souvent pas de processus défini ni de simple méthodologie d’identification des principales sociétés cotées dans des secteurs tels que le cloud computing ou l’intelligence artificielle.
Par voie de conséquence, les stratégies thématiques et sectorielles spécialisées, qui étaient auparavant uniquement accessibles par l’intermédiaire de fonds gérés de manière active, font l’objet d’innovations de la part des promoteurs d’ETF.

«Notre étude montre la popularité croissante de l’investissement thématique, qui a d’ailleurs bénéficié de solides performances durant la pandémie de coronavirus. Tandis que l’IA, les biotechnologies et la cybersécurité présentent des opportunités sur le long terme, le cloud computing a connu un beau parcours en raison d’une transition plus rapide des organisations vers le cloud que ne l’avaient anticipé les experts. Auparavant considérées comme une mode, les thématiques deviennent des composantes essentielles de la construction de portefeuille en raison de leur potentiel de croissance à long terme», souligne Sihem LABBAS, Responsable des régions francophones chez WisdomTree.

«En raison de la nature délicate de l’investissement thématique, nous sommes d’avis qu’une approche différenciée et mûrement réfléchie de la constitution d’expositions thématiques par le biais d’ETF passe par la construction d’indices grâce à des experts sectoriels. Construire des indices de cette manière peut procurer l’exposition concentrée et spécialisée qu’un investisseur peut attendre d’un spécialiste de la gestion sectorielle active, mais avec tous les bénéfices de l’enveloppe de l’ETF. À mesure que les investisseurs envisagent d’ajouter des allocations élevées aux titres de croissance dans leurs portefeuilles, nous sommes d’avis que la popularité des actions thématiques aux expositions distinctives continuera de croître. Le développement de produits et l’innovation sont la clé de la différenciation dans un segment aussi compétitif du marché. À terme, WisdomTree continuera de développer des stratégies thématiques qui tirent parti d’approches innovantes et qui répondent aux besoins des investisseurs», ajoute Christopher GANNATTI, Responsable de la recherche pour l’Europe de WisdomTree.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com