Organiser et structurer son épargne pour bien préparer sa retraite

retraite

Faire un bilan retraite avec un conseiller afin de structurer son épargne, permet d’anticiper la baisse de revenus qui accompagne le départ en retraite, mais aussi de trouver des solutions pour percevoir un complément de revenu et ainsi maintenir son niveau de vie.

Selon un sondage réalisé en 2020, plus de 8 Français sur 10 (84 %) issus de la tranche d’âge des 35-65 ans considèrent la retraite comme un de leurs sujets majeurs de préoccupation.

Le système par répartition montre en effet ses limites et suscite de l’inquiétude : pour maintenir son niveau de vie, il faut donc que chacun anticipe et prépare individuellement le moment où il arrêtera de travailler et où ses revenus baisseront.

En effet, en France, le taux de remplacement moyen, qui correspond au rapport entre la pension de retraite et le dernier salaire perçu, est de 75 % pour les fonctionnaires et de 50 % pour les salariés du secteur privé pour une carrière complète.

Pour conserver, pendant sa retraite, un niveau de vie qui correspond à ses attentes et besoins, il est essentiel de mettre en place des solutions qui permettront de toucher un complément de revenus.

Faire un bilan retraite avec un conseiller
Pour les choisir, le mieux reste encore de se faire conseiller, et ce quel que soit votre âge, à l’occasion d’un bilan retraite.
Ce bilan permet de bien comprendre votre situation et d’estimer précisément le montant de votre future pension ; il est l’occasion de faire le point sur les garanties déjà mises en place dans le cadre de votre vie professionnelle (par votre employeur actuel, ou le précédent) et celles que vous avez développées à titre privé (investissements, livrets, produits d’épargne).

Grâce à toutes ces informations, votre conseiller vous proposera la meilleure solution d’investissement pour vous, c’est-à-dire celle qui répondra à vos objectifs, selon votre mode de vie, ce que vous pouvez épargner et le temps qu’il vous reste avant la retraite.

Choisir entre les options d’investissement
Plusieurs possibilités existent : investir pour votre résidence principale, investir dans l’immobilier locatif ou investir dans des placements financiers, type Plan Épargne Retraite individuel ou assurance-vie.

Si toutes ces options présentent l’avantage d’offrir la possibilité de transmettre un patrimoine, seuls l’investissement locatif et les placements financiers peuvent permettre de percevoir des revenus réguliers. Et c’est le placement dans un produit financier qui est le plus modulable, puisque les versements sont adaptés à votre capacité d’épargne.

Ainsi, le Plan d’Épargne Retraite individuel offre un avantage fiscal sur les versements, qui peuvent être déduits de vos revenus imposables pendant la phase d’épargne ; avec l’assurance-vie votre épargne reste disponible à tout moment.

Adapter son effort à sa situation personnelle
Votre meilleur allié étant le temps, il est idéal de commencer à épargner, même modérément, entre 30 et 40 ans, avec la possibilité de suspendre vos versements à tout moment, même s’il n’est jamais trop tard pour se faire conseiller.

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de faire des versements régulièrement, pour bénéficier des opportunités que présentent les marchés financiers, mais aussi minimiser l’impact des éventuelles baisses. Plus votre retraite approchera, plus vos placements devront être sécurisés.

Dans le cadre d’une gestion profilée, votre conseiller mutualiste se chargera d’orienter vos placements entre fonds en euros et unités de compte, en fonction de ce critère.

Précision : Les informations contenues dans cet article n’engagent que le rédacteur et ne sauraient se substituer à un conseil financier spécifique. Elles ne sont valables qu’à la date de leur rédaction uniquement.

Jeremy ESSERYK
Conseiller en Investissements Financiers
Courtier en assurances et en prêts bancaires en Europe
office@kne-ltd.com